Mercredi 28 mars, en début d’après-midi, nous entrons dans l’immeuble flambant neuf du Campus Région du Numérique. Nous venons assister aux portes ouvertes de Signes & Formations, un des neuf projets accompagnés par Ashoka, Ronalpia et le Centsept dans le cadre du Programme Accélération 2018. Le bâtiment, ouvert depuis septembre 2017, accueille plusieurs organismes de formation comme le 101 (pendant public de l’école 42), emlyon business school, IT-Akademy, ESDES, CESi…

Signes & Formations propose une formation qualifiante de webdesigner à destination de jeunes sourds. C’est en prenant conscience que la formation et l’apprentissage sont les clés d’une insertion et d’une évolution professionnelles réussies que ses fondateurs ont décidé de créer des parcours de formation avec la Langue des Signes Française comme langue de transmission des savoirs. Son siège social est à Saint-Etienne mais les cours sont dispensés à Lyon (ou en e-learning pour les salariés sourds), au plus proche des étudiants et de certaines entreprises.

Cette journée portes ouvertes est l’occasion pour les jeunes sourds ou malentendants souhaitant se former au métier de Webdesigner de rencontrer les élèves et professeurs et découvrir l’environnement de travail du campus. Nous nous intégrons au petit groupe dans la salle de classe et suivons la présentation et les échanges grâce à deux interprètes, Karine et Charlotte.

La formation de webdesigner, gratuite pour les étudiants, est dispensée en alternance sur un an. Elle compte 630 heures de cours et l’équivalent ou plus en entreprise selon le type de contrat, avec progressivement plus de temps passé en entreprise et moins en cours. Les étudiants ont soit le statut de stagiaires de la formation avec un salaire payé par l’ASP, soit un contrat de professionnalisation.

Cédric (le gérant) et Judith (ingénieure de formation et responsable du bonheur) ont entrepris les démarches administratives pour obtenir la certification et espèrent recevoir une réponse positive en juin après un avis favorable de la CPNE (Commission Paritaire Nationale de l’Emploi).

La promotion de cette année est composée de 9 étudiants âgés de 20 à 26 ans. Ils sont originaires des quatre coins de la France et plusieurs étudiants de la prochaine promotion viennent d’autres pays d’Europe. Certains avaient déjà fait des études dans un cursus universitaire « classique », d’autres étaient sortis du système éducatif, leur point commun étant leur désillusion quant à la possibilité de faire le métier qu’ils souhaitaient, par manque d’accessibilité.

L’accès à cette formation ne requiert aucun prérequis particulier : le recrutement se fait sur la motivation et la volonté d’apprendre plus que sur les compétences. Michel et David, les deux professeurs, sont sourds : l’un s’occupe du code et l’autre de l’aspect webdesigner, plus créatif. Un troisième professeur, présent plus ponctuellement, travaille sur le volet professionnel : comment gérer les questions de communication en entreprise, l’aménagement des postes de travail…

Pour faciliter cette intégration en entreprise, Signes & Formations met des interprètes à disposition. Cela aide à fluidifier les relations entre apprentis et salariés et permet aux deux parties de mieux se comprendre, notamment pour les entretiens et réunions d’équipe.

Par ailleurs, les entreprises qui accueillent les alternants sont très diverses (sociétés d’escape game, d’événementiel, de drones, de serveur cloud…) et les étudiants sont souvent amenés à utiliser des outils ou méthodes qu’ils n’ont pas encore étudiés en cours. Dans ce cas, ils peuvent apprendre directement avec l’entreprise ou encore faire appel à leurs professeurs pour les éclairer.

Les étudiants nous montrent ensuite leurs réalisations : lignes de code, html (utilisé pour créer des pages web), css (pour le style de la page), php et javascript (pour l’animation et le dynamisme de la page)… mais aussi les sites internet qui en résultent. L’équipe de Signes & Formations souligne la rapidité d’apprentissage et la motivation des élèves.

           

 

 

 

 

 

Au terme de l’année de formation, l’étudiant est opérationnel en entreprise. Les perspectives de la promotion actuelle ? L’un d’eux aimerait poursuivre dans son entreprise à tiers-temps et continuer en parallèle à se former à l’école 42. Un autre voudrait intégrer l’école 42 à temps plein pour parfaire sa formation. La grande majorité des étudiants a des possibilités d’embauche mais la plupart veut se rapprocher de sa famille ou compléter sa formation, ce qui implique de quitter son entreprise actuelle.

Les entreprises qui accueillent les alternants de cette année sont principalement localisées à Saint-Etienne, mais Judith en recherche également sur le territoire de Lyon pour faciliter leurs déplacements et leur vie au quotidien. L’année prochaine, Judith et Cédric pensent accueillir une vingtaine d’élèves dans la promotion. Certains d’entre eux réaliseront peut-être leur alternance dans une des grandes entreprises participant au Programme Accélération, qui sait ?